Histoire

En 1996, les capacités d’intervention d’urgence au Canada préoccupaient l’industrie du propane et le gouvernement fédéral. En 1997, de nombreux échanges entre la LPG Assistance Corp. existante et la LPG-Map ont donné lieu à la création de la LPG Emergency Response Corp. (LPGERC) répond tant aux attentes de l’industrie qu’à celles du gouvernement du Canada et à un programme d’intervention efficace pouvant être exécuté en toute sécurité en offrant un programme d’intervention efficace pouvant être exécuté en toute sécurité – conçue par l’industrie pour l’industrie.

Depuis sa création, la LPGERC et son réseau de conseillers en mesures correctrices (CMC), conseillers techniques (CT), équipes d’intervention (ÉI), coordonnateurs secteur d’attache (CSA) n’ont cessé de croître et d’évoluer. Ce faisant, la LPGERC est devenue la référence en matière de plans de préparation et d’intervention en cas d’urgence pour les gaz et les liquides inflammables au Canada.

À la suite de la tragédie ferroviaire à Lac-Mégantic, le gouvernement du Canada a modifié le Règlement sur le transport des marchandises dangereuses TMD) de sorte que les entreprises transportant par rail plus de 10 000 litres par wagon de certains liquides inflammables soient tenues de disposer d’un plan d’intervention d’urgence (PIU) approuvé. En juin 2014, les conseils d’administration de la LPGERC et de l’ACP ont approuvé l’expansion des services de préparation et d’intervention en cas d’urgence afin d’y inclure les liquides inflammables et d’appuyer les expéditeurs et les transporteurs de l’industrie. Enfin, en octobre 2014, ces mêmes conseils ont approuvé le nouveau nom de la LPGERC, soit l’Assistance d’intervention d’urgence du Canada (AIUC). Ce changement visait à mieux refléter l’offre élargie de services de préparation et d’intervention en cas d’urgence pour l’industrie des gaz et liquides inflammables.

L’ACP est le propriétaire exclusive de l’AIUC, et les entreprises qui souhaitent se prévaloir des services de l’AIUC doivent être membres en règle de l’ACP et de l’AIUC.